Entreprise : Nos solutions

SCPI et usufruit temporaire

En tant que dirigeant, vous pouvez partager la propriété de parts de SCPI avec votre société. Votre entreprise achète l’usufruit et vous conservez la nue-propriété. Votre société encaisse des loyers amortissables sur la durée du démembrement lui permettant d’abaisser la base d’imposition à l’Impôt sur les Sociétés et de prétendre à un Taux de Rendement très attractif. De votre côté, l’opération est neutre fiscalement et vous récupérez la pleine propriété à l’issue du démembrement bénéficiant d’un TRI* attractif. Vous pourrez ainsi bénéficier de revenus complémentaires, idéal pour financer votre retraite.

 

*TRI : Le Taux de rendement interne d’une SCPI est représentatif de la performance garantie de l’investissement en SCPI dans la durée.

Pour le nu-propriétaire : neutralité de la fiscalité – recherche de plus-values potentielles – anticipation de revenus complémentaires pour la retraite.

Pour l’usufruitier : abaisser la base de l’imposition – achat de parts de SCPI à prix décoté, correspondant à une quote-part de la valeur de pleine propriété définie selon la SCPI et la durée d’un démembrement – amortissement de la valeur d’acquisition de l’usufruit.

Comme tout investissement, l’immobilier présente des risques, absence de rendement ou risque de perte en capital en cas de retournement des marchés financiers ou immobiliers

La SCPI n’est pas un produit côté, elle présente une liquidité moindre comparée aux actifs financiers. Les conditions de cession peuvent ainsi varier en fonction de l’évolution du marché de l’immobilier et du marché des parts de SCPI.

  • Il n’existe aucune garantie du capital investi ni des gains futurs.
  • Il existe des frais d’entrée, de gestion.
  • Durée des placements : il s’agit d’un placement à long terme, la durée minimale de conservation des parts recommandée est de 10 ans

DISCLAIMERS

Liste non exhaustive et non contractuelle. Cet article est une présentation simplifiée et ne constitue ni une offre de souscription ni un conseil en investissement.

Avant tout investissement, il est fortement conseillé à tout investisseur, de procéder, sans se fonder exclusivement sur les informations fournies dans cette présentation, à l’analyse de sa situation personnelle ainsi qu’à l’analyse des avantages et des risques afin de déterminer le montant qu’il est raisonnable d’investir. Pour une information complète sur les orientations stratégiques et l’ensemble des frais, nous vous remercions de prendre connaissance du prospectus, des DICI et des autres informations réglementaires accessibles sur simple demande auprès de notre cabinet.

Retour haut de page