ACTUALITÉS - NEWSLETTER

USA : ELECTION DE DONALD TRUMP
LE SAUT DANS L'INCONNU ?

Nonobstant, les instituts de sondage et les médias qui annonçaient sans le moindre doute une victoire d'Hillary Clinton, Donald Trump est devenu le 45e Président des Etats Unis.
Je ne rentrerai pas par un devoir de réserve sur l'aspect politique de cette élection et vous transmets dans cette newsletter notre position quant aux potentielles conséquences à venir sur les marchés financiers.

Après le Brexit, quelles conséquences sur l'économie ?

Les Britanniques ont approuvé le Brexit à 51,9%. Un résultat inattendu, mais pourtant assez peu surprenant. Parce que les Anglais ont avant tout voté contre leur gouvernement. Parce que l’heure est à la crise et au renfermement sur soi. Parce que les Anglais, comme bons nombres d'Européens, font preuve de défiance vis-à-vis d'une UE bureaucratique. Et parce que 10 jours après avoir décidé de sortir de l'Union européenne, le Royaume-Uni doit désormais se battre sur tous les fronts.

Marchés financiers et placements : Rétrospective de l'année 2015

Espoirs, sueurs froides, banques centrales, économie chinoise, chute du pétrole, franc suisse :

Autant de sujets qui ont fais l'actualité des marchés en 2015

Épargnants, pourquoi il vous faut fuir les parts sociales des banques mutualistes ???

Pénalisées par une loi datant de 1947, les banques mutualistes sont actuellement contraintes de moins rémunérer leurs parts sociales alors que beaucoup ont augmenté leurs bénéfices. Pour l’épargnant, il n’est désormais plus question d’acheter des parts sociales, le temps est venu de les vendre.

Crise Boursière mondiale

Sanction durable ou correction passagère ?

Les places européennes ont retrouvé des couleurs ce mardi, après une exceptionnelle journée de «  lundi noir » sur les marchés, et malgré une poursuite du plongeon des indices chinois en matinée.

ACCORD TROUVÉ ENTRE LA GRÈCE ET SES CRÉANCIERS.

Obtenu dans la douleur et la tension, au terme de près de 17 heures de négociations marathon, les chefs d’État et de gouvernement de la zone euro sont parvenus à un accord ce lundi 13 juillet sur un éventuel troisième plan d'aide international à la Grèce. Son montant devrait se situer aux alentours de 85 milliards d'euros. Soumis "dans la semaine" aux 19 Parlements nationaux de la zone euro, il est assorti de conditions draconiennes pour qu'Athènes puisse recevoir l'aide des européens et du FMI.