Actualités

Bilan des marchés du 9 janvier 2023

Actualités financières

Nous vous proposons de découvrir un nouveau bilan des marchés de la semaine passée, rédigé par Vincent BARBIER, gérant de Proximité Courtage et du Groupement Proximité Partenaires Conseils.

Un début d'année en fanfare ­­ ­ ­ ­ ­

L’année 2022 aura été difficile pour les marchés financiers et c’est un euphémisme : c’est le pire millésime pour les bourses mondiales depuis la crise financière de 2008.

L’indice MSCI World, qui représente les grandes et moyennes capitalisations dans 23 pays des marchés développés, a chuté de près de 20% plombé par un brutal retour de l’inflation, des hausses de taux, un conflit armé en Ukraine qui déterre la hache de guerre laissée il y a 70 ans en Europe et enfin, le spectre d’une récession mondiale.

Nonobstant ces nombreux écueils, les indices boursiers notamment européens ont démarré l’année sur les chapeaux de roues : +5,50% pour l’Euro Stoxx 50; + 4,93% pour le Dax et cocorico +5,98% pour le CAC 40 !

Le secteur de l’automobile et celui des valeurs bancaires ont été les plus en vue avec +8,35% pour l’Euro Stoxx Automobiles (+15,57% pour Renault) et +8,59% pour l’Euro Stoxx Banks.

Aux US, le rebond a été moins marqué, le Dow Jones termine à +1,23%, le S&P 500 +1,45% et le Nasdaq + 0,87%.

Les raisons de ce vent d’optimisme s’expliquent par un frémissement de la baisse de l’inflation en zone euro , l’atténuation de la dégradation de l’activité manufacturière, mais aussi des achats à bon compte.

L’espoir de la décrue

Les marchés espèrent enfin que l’inflation amorcera sa descente en 2023 après avoir ingurgité, avec un goût amer, le seul remède administré par les banquiers centraux : un resserrement monétaire à marche forcée !

7 hausses de taux consécutives pour la Réserve Fédérale américaine dont les taux directeurs sont passés de négatif en mars 2020 à 4,50% fin 2022. La BCE a imité la FED en relevant également ses taux : le dépôt est ainsi passé à 2 %, celui de la facilité de refinancement à 2,5 %, et la facilité de prêt marginal à 2,75 %.

Depuis l’été 2022, les taux directeurs ont augmenté de 200 points de base, une première depuis la création de l’institution européenne.

Mercredi dernier l’estimation provisoire publiée par l’Insee a démontré que l’inflation avait reculé en décembre pour s’établir à 5,9% sur un an contre 6,2% en novembre. Même tendance en Espagne et en Allemagne grâce notamment à une aide publique ponctuelle reçue par les ménages et les entreprises sur les prix du gaz.

Cette baisse de l’inflation s’est surtout fait ressentir grâce, pour le moment, à un hiver clément sur le vieux continent faisant baisser les prix de l’énergie.

Les prix du gaz qui avaient atteint 342€ du mégawattheure (MWh) l’été dernier ont chuté à 70 euros le MWh alors même que les investisseurs anticipaient plutôt des prix autour 200€ le MWh.

Les investisseurs veulent dorénavant croire que le pic de l’inflation est passé et que la décrue devrait inciter les banques centrales à faire preuve de plus de mansuétude dans leur politique monétaire.

Il semble néanmoins prématuré d’entrevoir une pause immédiate dans le resserrement monétaire. Le président de la FED de Minneapolis, Neel Kashkari, ayant rappelé en milieu de semaine qu’il voyait les taux directeurs américains grimper à 5,4 %.

En Europe, même son de cloche, plusieurs membres du Conseil de gouverneurs recommandent une poursuite des hausses de taux qui pourrait atteindre 3,5% à l’été prochain.

Nous devrions en savoir davantage la semaine prochaine : les dirigeants de plusieurs grandes banques centrales se réuniront à Stockholm et l’inflation américaine sera publiée jeudi.

Point sur notre fonds Panorama Patrimoine

­

Dans le cadre de la gestion de Panorama Patrimoine, nous avons continué nos achats sur les actions en privilégiant les actions européennes et américaines. A la clôture de vendredi, la classe d’actifs représentait 18.7% du portefeuille. Au cours de la semaine, nous avons aussi renforcé les obligations investment grade en zone euro au profit des obligations chinoises. Nous avons profité du repli sur le marché des matières premières pour accroitre notre exposition (+0.5%) à la classe d’actifs, en privilégiant un support exposé à l’énergie et aux métaux. Enfin, au cours de de la semaine, nous avons réduit notre exposition à l’USD en achetant des couvertures EUR/USD.

Concernant les premiers jours de l’année arrêtée au 04/01/2023, la performance du fonds est de 0.68%.

Enfin mercredi, nous avons publié la dernière valeur liquidative de l’année 2022. Au cours d’une année marquée par la baisse conjointe des actions et des obligations, la performance de Panorama Patrimoine au titre de l’année 2022 est de -8.60%.

Source : Meeschaert AM au 09/01/2023

Une fois n’est pas coutume, cette semaine, nous profitons de ce changement d’année pour faire un point sur le positionnement du fonds. Au 04/01/2023, l’exposition action du portefeuille était de 35%. Bien que nous soyons rassurés par les récentes évolutions macroéconomiques, nous restons encore relativement prudents. Même si l’inflation devrait mécaniquement baisser avec le reflux des prix de l’énergie, nous pensons à l’image du discours de Mme Lagarde en décembre que les banquiers centraux pourraient rester restrictifs longtemps pour ramener l’inflation à sa cible et que cela occasionnera un ralentissement de l’activité, et donc une baisse des bénéfices des entreprises. Pour autant, le redémarrage de l’économie en Chine devrait renforcer à court terme l’optimisme sur les marchés. Nous faisons face à des forces divergentes, nous incitant modérer notre prise de risque. L’historique du fonds étant inférieur à 1 an, la communication sur les performances n’est pas autorisée.

Proximité Rendement Durable a été lancé en mai 2022.  Source : Meeschaert AM au 09/01/2023

Pour tout renseignement complémentaire, contactez un conseiller.

DISCLAIMERS

Pour une information complète sur la stratégie du support et l’ensemble des frais et risques, nous vous remercions de prendre connaissance du DICI disponible en suivant les liens (survol sur le nom des fonds), et sur simple demande auprès de notre siège. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Risque de perte en capital. Avant tout investissement, il est fortement conseillé à tout investisseur, de procéder, sans se fonder exclusivement sur les informations fournies dans cette newsletter, à l’analyse de sa situation personnelle ainsi qu’à l’analyse des avantages et des risques afin de déterminer le montant qu’il est raisonnable d’investir.

Les informations contenues dans cette newsletter sont arrêtées en date de publication de celle-ci et ne sont donc pas valables dans le temps.

Retour en haut