Actualités

Bilan des marchés du 7 novembre 2022

Actualités financières

Nous vous proposons de découvrir un nouveau bilan des marchés de la semaine passée, rédigé par Vincent BARBIER, gérant de Proximité Courtage et du Groupement Proximité Partenaires Conseils.

La réouverture de la Chine éclipse la fermeté de Powell


Le CAC 40 enchaîne sa cinquième séance de hausse en s’adjugeant 2,29% de performance revenant ainsi sur le seuil des 6400 points qui avait été abandonné fin août après un sombre mois de septembre. 

Pourtant, Jerome Powell, qui était très attendu mercredi dernier, a douché les espoirs des investisseurs qui, certes avaient anticipé une hausse de 75 points de base des taux directeurs de la banque fédérale américaine, mais espéraient un discours plus “colombes” que “faucons” (1) dans la gestion de la politique monétaire à venir. 

Seulement, le président de la FED est resté inflexible en écartant une probable pause à venir dans la hausse des taux et a rappelé qu’il restait du chemin à parcourir avant d’infléchir le resserrement monétaire.

Suite à cette annonce, les indices américains ont terminé la séance dans rouge : le Dow Jones a perdu 1,55%, l’indice Nasdaq 3,36% et l’indice élargi S&P 500; 2,51%.

Les marchés envisagent désormais des taux à 5 % pour le début de l’année prochaine; même si les prochaines hausses devraient être plus modérées et lissées dans le temps pour parvenir à l’objectif. Ce qui laisse entrevoir une dernière hausse de taux pour décembre de 50 points de base.

La fin de semaine s’est montrée beaucoup plus clémente pour les investisseurs avec tout d’abord la parution des chiffres de l’emploi, qui nonobstant un marché du travail robuste, commence à ressentir les effets du durcissement monétaire.

Le taux de chômage a progressé de 0,2% sur octobre, passant à 3,7% et l’évolution de la rémunération horaire moyenne a freiné sur un an à 4,7% au lieu de 5% en septembre. Ces éléments sont perçus paradoxalement comme de bonnes nouvelles par les marchés financiers qui y voient les prémices d’un ralentissement de l’inflation propice à une politique monétaire plus accommodante.

Une autre nouvelle positive provenant de Chine est venue doper les indices, l’origine est une capture d’écran non authentifiée, évoquant la fin prochaine de la politique sanitaire “zéro Covid ». L’information a été consolidée par Zeng Guang, ancien chef épidémiologiste des centres chinois pour le contrôle et la prévention des maladies, qui a jugé que les conditions permettant d’envisager une réouverture de la Chine « s’accumulaient », en citant les nouveaux vaccins ou encore les progrès des recherches chinoises sur des traitements antiviraux et quelques hauts dirigeants chinois.

Il n’en fallait pas moins pour que la bourse de Hong Kong s’envole de 5% et signe sa meilleure performance hebdomadaire depuis octobre 2011 + 9%.

La semaine prochaine, nous suivrons la publication des données sur l’inflation aux US et le résultat des élections de mi-mandat.

 

Point sur notre fonds Panorama Patrimoine

Le portefeuille affiche une performance positive sur la semaine profitant de la reprise des actions chinoises. Coté obligataire le fonds a profité de son positionnement à l’aplatissement en zone euro, les couvertures sur le taux allemand à 5 ans compensant largement la baisse.

Au 02/11, le fonds Panorama Patrimoine affiche une performance 2022 de -10,09%, dans le même temps, l’Eurostoxx 50 abandonne 13,09%, et l’indice obligataire phare de la zone euro est en repli de 15.9%. Nous maintenons l’exposition actions stable à 19,25%.

Source : Meeschaert au 04/11/2022

Un exemple de gestion « à impact » appliqué à Proximité Rendement Durable.

Réorienter les capitaux vers une croissance durable et aider les clients à mieux faire leurs choix en matière d’investissement durable ; voici l’objectif du règlement européen 2019/2088 dit Sustainable Finance Disclosure (SFDR) sur la publication d’informations en matière de durabilité dans le secteur des services financiers.

Ce règlement vise à classer l’ensemble des fonds en trois catégories selon leur prise en compte des risques durabilité et leurs impacts éventuels sur la rentabilité du produit.

Les fonds qui ne prennent pas en compte ces critères sont classés article 6. Les produits faisant la promotion de caractéristiques environnementales ou sociales sont classés article 8, et les produits poursuivants un objectif d’investissement durable sont dits article 9.

Les produits relevant de cette dernière catégorie sont souvent qualifiés de « fonds à impact ».

Le règlement SFDR ne doit pas être confondu avec les labels nationaux (label ISR ou GreenFin pour la France, Towards Sustainability pour la Belgique ou LuxFlag ou pour le Luxembourg) qui avec leur propre référentiel offrent une autre lecture des investissements ESG, et qui dans certains cas exigent la mise en place des exclusions de valeurs ou de secteur.

Le fonds Fidelity Water & Waste (article 9 au sens de la directive SFDR) investi dans Proximité Rendement Durable est une bonne illustration d’une stratégie d’investissement poursuivant un objectif durable.

La société de gestion prend l’engagement d’un impact positif direct sur 3 des 17 objectifs de développement durable (ODD) définis par l’ONU :

  1. Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eaux (ODD 6),
  2. Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable (ODD 14),
  3. Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres (ODD15).

La gestion de l’eau et des déchets est un enjeu majeur de la transition vers un monde plus durable.

A l’heure où les sècheresses et les inondations sont de plus en plus fréquentes et marquantes, la gestion de l’eau est essentielle à la poursuite de l’activité humaine, l’agriculture et l’industrie. Les besoins en investissement sont très importants d’abord pour rendre l’eau accessible à tous, puis pour améliorer les réseaux et limiter le gaspillage.

Ensuite, comme nous l’avions mentionné dans un édito précédent (économie circulaire), la gestion des déchets nous semble essentielle dans le but de moins prélever de ressources.

Dans le cadre de la gestion de Proximité Rendement Durable, nous cherchons des gérants qui peuvent dans la mesure du possible s’engager sur des objectifs précis pour une transition vers un monde plus durable à l’image du fonds Fidelity Water and Waste.

Proximité Rendement Durable a été lancé en mai 2022.  Source : Meeschaert AM au 07/11/2022

Pour tout renseignement complémentaire, contactez un conseiller.

DISCLAIMERS

(1) Les faucons et les colombes sont les termes utilisés pour catégoriser les responsables de politiques monétaires et les conseillers au sein du comité d’une banque centrale en fonction de leur décision de vote potentielle.

Pour une information complète sur la stratégie du support et l’ensemble des frais et risques, nous vous remercions de prendre connaissance du DICI disponible en suivant les liens (survol sur le nom des fonds), et sur simple demande auprès de notre siège. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Risque de perte en capital. Avant tout investissement, il est fortement conseillé à tout investisseur, de procéder, sans se fonder exclusivement sur les informations fournies dans cette newsletter, à l’analyse de sa situation personnelle ainsi qu’à l’analyse des avantages et des risques afin de déterminer le montant qu’il est raisonnable d’investir.

Les informations contenues dans cette newsletter sont arrêtées en date de publication de celle-ci et ne sont donc pas valables dans le temps.

Retour haut de page