Actualités

Bilan des marchés du 17 janvier 2022

Actualités financières

Nous vous proposons de découvrir un nouveau bilan des marchés de la semaine passée, rédigé par Vincent BARBIER, gérant de Proximité Courtage et du Groupement Proximité Partenaires Conseils.

Les banques centrales face au défi inflationniste

Le CAC 40 a enregistré sa première semaine de baisse en 2022, un recul de 1,06% dans le sillage des autres places boursières, le Dax perd 0,40% et le Dow jones se replie de près de 1%.

Sur le SBF 120 (composant les 120 plus grandes capitalisations françaises), c’est la chute abyssale du titre EDF qui a fait l’actualité. Victime d’une scarification de son actionnaire principal, l’état français s’est retrouvé pris en étau entre l’application de sa promesse en octobre dernier de limiter la hausse des tarifs réglementés du gaz et de l’électricité et les dommages collatéraux de ces mesures sur la valorisation du premier fournisseur historique d’électricité dont il détient 84% du capital.

L’impact de la décision d’augmenter de 20% le volume d’électricité nucléaire vendu à prix réduit à ses concurrents impactera de 8 milliards d’euros l’EBITDA (indicateur permettant de mesurer la performance brute d’une entreprise) de la société française.

Certains y voient une décision politique prise par le président français pour lutter contre l’inflation et gagner le soutien des électeurs avant l’élection présidentielle d’avril.

La FED pourrait accélérer son resserrement monétaire

L’inflation semble avoir réussi à relayer au second rang le virus omicron comme principale source de préoccupation pour nos banquiers centraux, et ce, malgré un nombre de contaminations record dans le monde.

Le signe que nous serions enfin dans le monde d’après ? Il serait assez raisonnable de faire preuve de retenue tant on a eu l’impression de vivre à plusieurs reprises le dernier épisode d’une série dramatique sans assister au clap de fin.

Le marché a d’ores et déjà intégré et digéré une première hausse de taux d’un quart de point qui devrait être actée en mars prochain par la FED. Seulement, comme pour la pandémie, il semble que certains ont pensé que l’inflation ne serait que temporaire en occultant l’arrivée d’un nouveau variant et son impact sur la chaîne mondiale d’approvisionnement.

Aux États-Unis, ce phénomène est renforcé par les pénuries de main-d’oeuvre qui ralentissent la production et les livraisons, limitant encore plus l’offre au moment même où la demande est, elle, très forte, grâce aux aides financières du gouvernement face à la pandémie.

Face à des prix qui ont grimpé de 7% en 2021, l’inflation s’est donc hissée bien au-dessus des prévisions au plus haut sur ces 40 dernières années et à un niveau qui préoccupe la future vice-présidente de la banque centrale américaine au point de rappeler que l’institution bénéficie d’un outil puissant et qu’elle n’hésiterait pas à l’utiliser.

La Fed pourrait donc accélérer son changement de politique monétaire et procéder à quatre hausses de taux cette année provoquant une diminution de la liquidité et contraindre les investisseurs à davantage de sélectivité dans le choix de leurs actions.

Point sur notre fonds Panorama Patrimoine

Le fonds Panorama Patrimoine est en baisse sur la semaine. Le fonds a principalement bénéficié de son exposition aux thèmes reflationnistes, à travers ses couvertures de taux US mais également des actions des secteurs miniers et bancaires. L’exposition aux devises émergentes ont également apporté une contribution positive tandis que notre sélection de fonds actions, notamment les valeurs de petites et moyennes capitalisations, ont souffert de la rotation sectorielle, enregistrant des écarts importants face à leur indice de référence. Le fonds affiche une performance 2022 de -0,68% (au 12/01) avec une exposition actions stable à 22,4% au 17/01.

Source : Amilton au 17/01/2022

Pour tout renseignement complémentaire, contactez un conseiller.

DISCLAIMERS

Pour une information complète sur la stratégie du support et l’ensemble des frais et risques, nous vous remercions de prendre connaissance du DICI disponible en suivant les liens (survol sur le nom des fonds), et sur simple demande auprès de notre siège. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Risque de perte en capital. Avant tout investissement, il est fortement conseillé à tout investisseur, de procéder, sans se fonder exclusivement sur les informations fournies dans cette newsletter, à l’analyse de sa situation personnelle ainsi qu’à l’analyse des avantages et des risques afin de déterminer le montant qu’il est raisonnable d’investir.

Les informations contenues dans cette newsletter sont arrêtées en date de publication de celle-ci et ne sont donc pas valables dans le temps.

Retour haut de page