Actualités

Bilan des marchés au 16 janvier 2023

Actualités financières

Nous vous proposons de découvrir un nouveau bilan des marchés de la semaine passée, rédigé par Vincent BARBIER, gérant de Proximité Courtage et du Groupement Proximité Partenaires Conseils.

“Tous les jours, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux” ­ ­­ ­ ­ ­ ­

Les marchés ont décidé d’adopter la méthode Coué en ce début d’année, en se libérant de leurs démons de 2022 qui leur prédisaient fatalement le scénario d’un “hard landing” dû à une inflation galopante couplée à un ralentissement de l’économie mondiale.

Depuis le début de l’année, les signes d’un ralentissement de l’inflation se multiplient : l’inflation en zone euro est passée sous la barre des 10 % à 9,2 % sur un an et aux États-Unis, les prix à la consommation se sont repliés en décembre à 6,5 % contre 7,1 % en novembre dernier; une première depuis mai 2020.

L’inflation sous-jacente (hors énergie et alimentation) s’établit à 5,7 % en un an, une nouvelle détente depuis le plus haut taux de septembre dernier. Si on retire le marché immobilier, il n’y a plus d’inflation aux États-Unis depuis l’été dernier.

Les marchés financiers, en pleine euphorie, espèrent donc maintenant que les banques centrales se montreront plus clémentes à l’égard de leur politique monétaire et anticipent dorénavant des hausses de seulement ¼ de points contre ¾ sur les précédentes.

Autres bonnes nouvelles selon les investisseurs : la fin de la politique zéro-COVID et la réouverture des frontières de la Chine qui laissent entrevoir la perspective d’une reprise de la croissance chinoise en occultant accessoirement le risque d’une nouvelle crise sanitaire.

En effet, l’OMS a récemment critiqué la nouvelle définition chinoise “très étroite” des décès attribués au COVID-19. “Nous pensons que les chiffres actuels publiés par la Chine sous-représentent l’impact réel de la maladie en matière d’admissions hospitalières, d’admissions dans les soins intensifs et surtout en matière de décès”, a ainsi déclaré le docteur Michael Ryan, responsable de l’OMS chargé de la gestion des situations d’urgence sanitaire.

En attendant, les entreprises européennes bénéficient du changement de politique du régime communiste à commencer par le secteur du luxe qui avait particulièrement souffert de la politique zéro-COVID. Selon la banque Barclays, la reprise de la demande du luxe en Chine sera bien plus forte que prévue. En effet, la banque britannique prévoit une croissance de 15 % pour 2023 en Chine contre 7 % pour les USA et 6 % en Europe.

Leurs convictions s’appuient sur l’épargne naturellement créée par la période d’isolement qui s’est achevée, et l’appétit intact pour le luxe des hauts revenus.

Le géant français du luxe LVMH, première valorisation européenne, en a profité pour battre son record de capitalisation au plus haut mercredi à la Bourse de Paris, à 389,02 milliards d’euros, le titre a progressé de 15,50% depuis le 1er janvier.

Les bourses européennes ont bénéficié pleinement du retour de l’appétit au risque de la part des investisseurs avec une progression de 2,37 % pour le CAC 40 et 2,85 % pour l’Euro Stoxx 50 sur la semaine.

Aux États-Unis, le rebond est plus modéré depuis le début de l’année : le S&P 500 a progressé de 4,57 % en Ytd* vs 7,83 % pour l’Euro Stoxx 50 et le Nasdaq à forte corrélation technologique, qui avait touché son niveau le plus bas seulement en fin d’année, a repris 5,5 % depuis le 1er janvier 2023.

Point sur notre fonds Panorama Patrimoine

­

Panorama Patrimoine finit la semaine dans le vert. Parmi les principaux contributeurs à la performance, notons les foncières cotées en zone euro (+10%), les petites et moyennes valeurs européennes et les actions chinoises.

S’agissant du positionnement du fonds, après le bon parcours des obligations, nous restons prudents quant à l’évolution des taux d’intérêt.

Nous maintenons la duration du portefeuille à 0.9, et privilégions toujours les obligations d’entreprise de court terme. Au cours de la semaine, nous avons réalisé un arbitrage sur nos fonds spécialisés sur l’inflation en réduisant le fonds intervenant sur l’inflation à court terme au profit d’une stratégie plus opportuniste intervenant sur l’ensemble de la courbe.

Enfin, au regard des chiffres d’inflation toujours élevés, nous avons renforcé notre exposition sur les métaux précieux et acheté des options de vente sur l’EuroStoxx 50 afin de protéger le portefeuille en cas de chute marquée des marchés européens.

Arrêtée au 11 janvier 2022, la performance de Panorama Patrimoine est positive de 1.38% depuis le début de l’année 2023.

 

Source : Meeschaert AM au 16/01/2023

Cette semaine, nous vous proposons un point sur quelques indicateurs ESG de Proximité Rendement Durable. 

Ce fonds pour rappel est géré en architecture ouverte. À ce titre, nous avons regardé l’ensemble des positions investies par les différents gérants en transparence. Nous avons analysé chaque titre avec la méthodologie de Meeschaert AM. Il convient de préciser que selon les indicateurs analysés, l’univers d’investissement des fonds investis peut comprendre des valeurs non couvertes par notre société. 

Selon notre cadre d’analyse, au 31/12/2022, Proximité Rendement Durable est associé à une hausse potentielle de la température de 1.8°C d’ici 2050 contre 2.8°C par exemple pour le MSCI world. Pour rappel, les gouvernements ont convenu de contenir l’élévation de la température moyenne de la planète nettement en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels et de poursuivre l’action menée pour limiter l’élévation des températures à 1,5 °C.

Concernant, la taxonomie européenne, 14 % des investissements sont des activités dites vertes. Pour rappel, ce règlement désigne une classification des activités économiques ayant un impact favorable sur l’environnement. Son objectif est d’orienter les investissements vers les activités « vertes ».

Enfin, s’agissant de la règlementation SFDR, notons qu’au 31/12/2022, 54 % des investissements répondaient aux critères de durabilité fixés par Meeschaert AM. Parmi les 46 % restants, de nombreuses valeurs ne sont pas suivies au regard de l’ensemble des critères de durabilité.

Les indicateurs ESG sont nombreux, ils peuvent relever de différentes règlementations. Nous souhaitions tout de même partager avec vous ces différents résultats afin de vous montrer que l’ESG est bien au cœur de notre processus de gestion dans le cadre de Proximité Rendement Durable.

Proximité Rendement Durable a été lancé en mai 2022.  Source : Meeschaert AM au 16/01/2023

Pour tout renseignement complémentaire, contactez un conseiller.

DISCLAIMERS

*Year-to-date, une expression anglaise signifiant le cumul annuel jusqu’à ce jour (AAJ), un terme en finance pour désigner l’année en cours.

Pour une information complète sur la stratégie du support et l’ensemble des frais et risques, nous vous remercions de prendre connaissance du DICI disponible en suivant les liens (survol sur le nom des fonds), et sur simple demande auprès de notre siège. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Risque de perte en capital. Avant tout investissement, il est fortement conseillé à tout investisseur, de procéder, sans se fonder exclusivement sur les informations fournies dans cette newsletter, à l’analyse de sa situation personnelle ainsi qu’à l’analyse des avantages et des risques afin de déterminer le montant qu’il est raisonnable d’investir.

Les informations contenues dans cette newsletter sont arrêtées en date de publication de celle-ci et ne sont donc pas valables dans le temps.

Retour en haut